DIY (Do it yourself)

Et si vous créiez vous-même votre e-liquide ?

La composition, les sensations, le coût, c’est vous qui choisissez !

Avec un équipement de seulement quelques accessoires, il vous suffit de sélectionner votre base, d’y ajouter éventuellement un booster de nicotine.

Avec votre imagination pour seule limite, vous allez pouvoir personnaliser l’e-liqui...

Et si vous créiez vous-même votre e-liquide ?

La composition, les sensations, le coût, c’est vous qui choisissez !

Avec un équipement de seulement quelques accessoires, il vous suffit de sélectionner votre base, d’y ajouter éventuellement un booster de nicotine.

Avec votre imagination pour seule limite, vous allez pouvoir personnaliser l’e-liquide, grâce à un ou plusieurs arômes, et intensifier leur saveur au moyen d’additifs.

 

Quels sont les avantages à fabriquer l’e-liquide vous-même (en DIY) ?

 

Outre le plaisir de créer des saveurs inédites, et de contrôler la composition de votre e-liquide, vous réalisez des économies : le matériel dans lequel vous investissez pour la fabrication de votre première e-cigarette, est vite amorti car le prix de revient du e-liquide fabriqué par vous-même (et même à l’aide de kits), est inférieur au coût du e-liquide prêt à l’emploi.

 

Quels sont les ingrédients à prévoir pour fabriquer votre e-liquide et comment les doser ?

 

Votre e-liquide contient habituellement :

- une base neutre composée de propylène Glycol (PG) et de Glycérine Végétale (VG),

- un arôme,

- selon votre préférence, de la nicotine (de 0 à 20 mg),

- et, parfois, en faible quantité, de l’eau déminéralisée.

La « fabrication maison » de votre e-liquide (en « DIY ») consiste donc à combiner ces ingrédients en vous les procurant séparément ou par kits pré-dosés.

 

Comment choisir la base neutre de votre e-liquide ?

 

80 à 90 % de la base du e-liquide consiste dans une base neutre destinée à produire de la vapeur.

Celle-ci est elle-même composée de 2 à 3 ingrédients, dont vous pouvez moduler les proportions selon l’effet désiré :

- le Propylène Glycol (PG), relativement fluide : il s’agit d’un exhausteur de goût, dont la présence décuple la puissance des arômes, mais aussi l’intensité du hit ;

- la Glycérine Végétale (VG), plus visqueuse : plus la base en contient, plus la vapeur produite sera dense, onctueuse et durable dans l’air ;

- et de l’eau déminéralisée, parfois présente pour fluidifier le mélange et éviter la sensation de déshydratation pour le vapoteur.

Il ne vous reste qu’à faire votre choix,

- soit en sélectionnant une base pré-dosée,

- soit en combinant à votre guise des bases 100PG et 100 VG achetées séparément.

 

Pour préparer une base nicotinée, ajoutez un booster.

 

Actuellement, les bases neutres de PG/VG sont vendues SANS nicotine (0 mg/ml).

Donc, si vous souhaitez en introduire dans votre e-liquide, il vous faut ajouter un booster : il s’agit d’une base très concentrée en nicotine (jusqu’à 20 mg/ml), à diluer jusqu’à obtenir le taux de votre choix.

Pour vous simplifier la tâche, vous pouvez également :

- soit opter pour un pack de base fourni avec ses boosters et ses indications de dosage pour le mélange.

- soit sélectionner un booster nicotiné au taux de votre choix, et le mélanger à la base en respectant les dosages prescrits sur les tableaux disponibles partout sur internet.

 

Quels arômes choisir et comment les doser dans votre e-liquide en DIY ?

 

Le choix des arômes est primordial car ce sont eux qui déterminent la saveur du e-liquide.

Nous vous proposons un panel très large de saveurs (tabac, mentholée, fruitée, pâtisserie, friandises, fleurs, boissons, et tant d’autres notes plus complexes et originales… !)

Il ne vous reste qu’à les expérimenter, combiner, apprécier…

Dans un premier temps, veillez à doser l’arôme assez faiblement (grâce à une seringue d’1 ml). Il faut mieux en mettre moins que trop.

Vous pourrez toujours en ajouter, ou relever leur goût grâce aux additifs.

Si finalement, vous trouvez l’arôme surdosé dans votre préparation, vous pouvez diluer le tout en ajoutant de la base neutre.

Quoi qu’il en soit, attendez quelques jours avant d’ajuster le mélange, car pour arriver à maturation et révéler toute leur saveur, les arômes nécessitent un temps de repos.

 

Les additifs.

 

Vous pouvez recourir aux additifs pour personnaliser encore plus votre e-liquide et optimiser leur saveur.

Ainsi, l’additif choisi pourra avoir pour effet d’accentuer un goût sucré, acidulé ou épicé, ou d’introduire une sensation de fraîcheur ou d’onctuosité.

 

Récapitulatif : quelles sont les grandes étapes pour fabriquer votre e-liquide de cigarette électronique ?

 

1 - Le matériel : quels accessoires prévoir pour fabriquer votre e liquide ?

 

Pour procéder à la préparation et au stockage de votre e-liquide, nous vous conseillons de vous munir des accessoires suivants :

- un récipient pour les mélanges et un ou plusieurs flacons de conservation (de 10ml ou 50ml),

- une ou plusieurs seringues ou pipettes graduées pour doser les ingrédients,

- une protection pour votre plan de travail,

- des gants et lunettes pour manipuler les produits, particulièrement la nicotine,

- et éventuellement, de quoi noter votre « recette » : si vous êtes satisfait de votre mélange et que vous souhaitez le reproduire ultérieurement, il serait judicieux de conserver les secrets de cette potion sur un support papier ou numérique, non ? 

2 – Préparez la base du e-liquide (PG/PV + booster)

 

La fabrication de votre e-liquide démarre par le dosage de la base :

- soit vous optez pour une base prête à l’emploi et proportionnée en PG/VG, soit vous en assemblez les ingrédients vous-même,

- puis, selon votre préférence, vous y ajoutez ou non une base nicotinée (le booster).

A l’aide d’une pipette ou d’une seringue graduée, vous prélevez de la base dans la quantité qui servira de référence par exemple 10 ml.

 

3 – Dosez les arômes (et un additif, facultatif)

 

Ensuite seulement, vous pouvez introduire un ou des arômes. Attention, il s’agit de la partie la plus délicate ! Pour éviter le surdosage, utilisez une seringue graduée et respectez les consignes du fabricant sur la fiche produit. L’additif viendra éventuellement en plus, comme exhausteur de goût.

 

4 – Mélangez et laissez reposer (« steeper »)

 

Après avoir mélangé les ingrédients en secouant la préparation, il vous faudra la laisser reposer pendant plusieurs jours en la retournant régulièrement manuellement.

Pendant cette période, qu’on appelle temps de « steep » ou « steepage », les molécules peuvent encore interagir et le parfum va encore évoluer.

Laissez-lui le temps de se stabiliser avant de l’ajuster : selon les mélanges et les arômes utilisés, cela peut prendre jusqu’à 15 jours. 

Par exemple les préparations aux saveurs mentholées ou fruitées auront besoin de « steeper » moins longtemps que celle du tabac.

Ensuite, si vous souhaitez accentuer l’arôme, vous pouvez le doser un peu plus, ou y ajouter un additif.

Si au contraire, vous préférez l’atténuer, vous n’avez plus diluer votre préparation avec de la base neutre.

5 – C’est prêt !

A vous de jouer !

Détails
Résultats 37 - 72 sur 571.